En cours de chargement...
Accueil / La solitude frappe un demi-million de personnes âgées, « en situation de mort sociale »

La solitude frappe un demi-million de personnes âgées, « en situation de mort sociale »

Date: Mardi, 5 octobre, 2021
Lieu: Balma et Ramonville

[...]

Un rapport de l’association Les Petits Frères des Pauvres alerte sur le nombre croissant de seniors qui vivent dans l’isolement le plus total

Un demi-million de personnes âgées ne rencontrent jamais ou quasiment jamais d’autres personnes, un nombre qui a augmenté de 77 % en quatre ans, alerte l’association Les Petits Frères des Pauvres dans une étude. La crise du Covid-19, avec les restrictions sanitaires, « a précipité celles qui avaient un tissu relationnel fragile dans un isolement intense », observe l’association dans la deuxième édition de son baromètre « Solitude et isolement quand on a plus de 60 ans en France en 2021 ».

Le nombre de seniors isolés des cercles familiaux et amicaux a plus que doublé (+122%) en quatre ans, passant de 900 000 en 2017 à 2 millions en 2021. Cette forte hausse est « une des conséquences de plus de 15 mois de crise sanitaire » qui a mis un frein aux rencontres. 1,3 million de personnes âgées ne voient jamais ou quasiment jamais ses enfants et petits-enfants, contre 470 000 lors du précédent baromètre en 2017.

Aucune relation amicale

« J’ai quatre enfants, neuf petits-enfants et quatre arrière-petits-enfants mais je suis toute seule. Il y en a un qui habite dans le Bordelais, un autre dans le Gard, un autre dans la région parisienne. Ma fille habite à Lille mais elle travaille et n’a pas le temps », témoigne Denise, 81 ans, résidant dans les Hauts-de-France, citée par l’étude. L’association prend en compte quatre cercles de sociabilité pour mesurer l’isolement des personnes âgées : famille, amis, voisinage, associations. 530 000 personnes âgées ne sont plus dans aucun de ces cercles.

« Entre 2017 et 2021, notre mesure de l’indicateur de mort sociale a quasiment doublé », relève Yann Lasnier, délégué général des Petits Frères des pauvres. « Les liens avec les amis et les réseaux associatifs ont le plus pâti des confinements successifs », relève l’association dans son étude. 3,9 millions de personnes âgées, soit une sur cinq, n’ont pas ou quasiment pas de relations amicales, contre 1,5 million en 2017.

L’impact de la crise sanitaire

C’est le cercle du voisinage qui a le moins souffert (-2 %), de même que les relations avec les commerçants et autres professionnels de proximité, dont l’association souligne le rôle de « remparts contre l’isolement ». « La seule personne que j’ai vue de la semaine, c’est l’électricien qui m’a remis des ampoules », dit Berthe, 71 ans, citée par l’étude. Un tiers des personnes âgées (6,5 millions de personnes) se sentent seules fréquemment, 14 % (soit 2,5 millions) tous les jours ou très souvent.

Citée par la moitié des personnes, la crise sanitaire a eu un impact extrêmement fort sur la solitude des personnes âgées, devant le décès d’un proche, la maladie, le handicap, une séparation ou un divorce. Être sans famille proche, en perte d’autonomie, ne pas être à l’aise avec le numérique et avoir des revenus inférieurs à 1 000 euros sont des facteurs déclencheurs d’isolement. 3,6 millions de personnes âgées sont toujours exclues du numérique, alors qu’internet, avec les réseaux sociaux et les visios, a été un outil précieux de maintien du lien social pendant la crise.[...]

Les structures d'aide à la personne, Aquarelle Balma et Ramonville, sont également des remparts à l'isolement ! Nos équipes d'intervenantes formées et professionnelles sont présentent auprès de leurs bénéficiaires 7 jours sur 7. Elles s'occuperont de votre proche dans les actes du quotidien, briseront la solitude, combattront l'isolement par une présence rassurante, régulière et de proximité.

Alors si vous avez besoin d'aide, si vous êtes trop éloignés de vos proches et que vous ne pouvez pas malheureusement vous en occuper comme vous le souhaiteriez.... Alors Aquarelle Balma et Ramonville sont là pour vous aider ! Nous écouterons vos souhaits et trouverons ensemble la solution la plus adaptée.

N'attendez plus !

 

Source: SudOuest.fr avec AFP / Aquarelle Balma et Ramonville